Le Bazar de Pepper

05 décembre 2011

KBEE Paris 2011 et son coup de gueule

KBEE Paris 2011

IMGP9512blog

Bonjour bonjour ! Aujourd'hui, petit article qui retarde encore l'arrivée de ceux qu'on n'attend même plus, même si, promis, j'en écris, c'est juste que je ne les termine pas. Bref, l'article du jour concerne un événement sur la culture coréenne qui a eu lieu à Paris le week-end du 3 décembre.

La KBEE, Korean Brand and Entertainment Expo, est en gros comme son nom l'anglais l'indique, une exposition destinée à partager et promouvoir la culture coréenne un peu partout dans le monde, plus particulièrement axée sur le développement financier de tout le bazar, d'où une journée entièrement consacrée au léchage de bottes des entreprises le 2 décembre. L'an dernier, la KBEE avait eu lieu quelque part dans le sud de l'Asie (pardonnez-moi, j'ai une monstrueuse flemme de googler le pays exact) et cette année, c'était donc en France, à Paris.

Le but de cette expo, donc, était, sauf erreur de ma part, de promouvoir la culture coréenne.
Alors moi, je veux bien qu'ils essaient de promouvoir tout ce qu'ils veulent, hein.
Mais on est bien d'accord que s'ils ne laissent pas entrer les gens, ça devient difficile.

Parce que oui, personnellement je m'étais extirpée de mon lit avec violence le matin-même, afin de pouvoir y arriver le matin (en compagnie de Milady, Laureline et Ae-Rin), histoire d'éviter le gros mouvement de foule de treize-quatorze heures, puisque le lieu semblait plutôt petit. Alors effectivement, c'était petit, mais par contre, point de mouvement de foule; quelque part entre midi trente et treize heures, les gens ont cessé d'entrer. Pourquoi ? Parce que de la même façon que nous avions bien passé trente minutes sur vingt mètres de queue le matin même, d'autres parcouraient désormais l'incroyable distance de UN mètre, en UNE heure. Véridique. Et ça, c'était avant qu'on ne condamne carrément les portes, parce qu'après tout, pourquoi se prendre la tête !

 IMGP9518blog

Coup de gueule

[Si tout ce bazar ne vous intéresse pas, passez les quelques paragraphes suivants pour en arriver à la KBEE]

Bref, je sais bien qu'un petit article de blog ne changera rien à tout ça, mais je voulais quand même dire que niveau organisation, la plupart des événements liés à la découverte de la culture coréenne cette année sont hyper foireux. SMTown à la limite, les mecs ont réalisé assez vite qu'il leur fallait une deuxième date, et c'était génial, car les fans qui n'ont pas pu prendre de place pour le premier ont pu aller au second concert. Bon après il y a toujours les fans hardcore qui y vont deux fois sans particulièrement s'attarder sur l'état de rage dans lequel elles seraient si quelqu'un d'autre faisait les deux dates et elles aucune, mais bon, ça c'est la vie et les aléas des réservations, à la guerre comme à la guerre, ta place, tu l'as, tu la gardes.

A l'inverse de ce premier concert de Kpop en France plutôt réussi, nous en avons trois autres principaux, un passé et deux en préparation. Celui qui est passé: la KBEE, sympa quand on a pu rentrer, dont on fait le tour en trente minutes chrono si on a les deux jambes dans le plâtre et qu'on va pas vite. Cette même KBEE pour laquelle on a eu de la pub dans tous les sens pour rameuter le plus de monde possible, celle-là même pour laquelle des dizaines et peut-être centaines de gens se sont déplacés alors qu'ils ne vivent pas à Paris - dommage, il fallait arriver avant midi les amis ! Non, franchement, question organisation, vous claquez, les mecs.

Nous avons également le Music Bank à Bercy. Deux dates en milieu de semaine à Bercy en pleine période scolaire, à 80€ minimum. LOL. Juste LOL. Non mais ils ont cru quoi ? Bref. Même si les groupes invités sont super, il faut arrêter de fumer la moquette. En ce qui me concerne, je suis fan de quasiment la moitié de ces groupes, je vis à proximité, et le côté "milieu de semaine" ne me pose pas de problème, et MÊME avec tous ces facteurs réunis, on peut toujours se brosser pour que je paie mon billet 80€. C'est presque plus de la moitié de l'argent que j'ai pour manger sur un mois. Et puis surtout, comment est-ce que qui que ce soit a pu s'imaginer remplir Bercy dans ces conditions ? Bref, là encore, gros fail bien dégoulinant.

N'oublions pas non plus le SS4, les amis. SS4 en France twitté par Leeteuk en septembre dernier, dont on attend toujours les dates même si la tournée SS4 a carrément commencé en Asie. Or, là encore, concert de Kpop à Paris signifie organisation: en annonçant les dates à un mois, un seul malheureux mois du concert en question, les fans vont se retrouver à devoir réserver train/avion/hôtel et billet à la dernière minute et au prix fort, or est-il nécessaire de rappeler que les fans de kpop sont soit lycéennes, soit étudiantes, deux catégories de population qui on le sait tous, nagent dans des piscines de billets, passent leur vie à se faire des manucures et nail art en diamant et ne mangent que du caviar accompagné de champagne grand cru ? En ce qui concerne les lycéennes, il faut convaincre les parents de faire un trou dans leur budget, et pour les étudiantes, c'est le banquier qu'il faut persuader que le plafond de leur découvert est décidément bien trop restrictif. En clair, comme Leeteuk le disait récemment, il faut arrêter de se foutre de la gueule des fans en les prenant pour des vaches à lait parce qu'un jour elles en auront marre et cesseront de banquer (bon j'avoue j'ai pris quelques libertés avec cette traduction, mais après tout à l'origine c'est en coréen, donc ça laisse une grande part à l'interprétation du traducteur).

Ainsi, une pensée à toutes celles qui se sont pointées à la KBEE pour s'entendre dire un délicat "cassez-vous sales chiens", je trouve qu'en effet, pour promouvoir la culture coréenne, il n'y a rien de tel. Je sais pas vous mais moi je ferais volontiers ça tous les jours rien que pour le plaisir.

 

La KBEE à proprement parler

IMGP9540blog

Bon, après, la KBEE, une fois à l'intérieur, j'avoue, c'était sympa. Il y avait une scène sur laquelle il se passait toujours des trucs, que ce soit des enchères, une interview des Secret, leur showcase (la leader et sa jambe pétée étaient sur scène, et après on nous dit que l'esclavagisme n'a plus cours), un défilé de mode qui a meublé un moment, des auditions JYP qui allaient de sympa à désastreux, bref, toujours un truc. Bon, sans vouloir troller, j'aimerais quand même noter que je m'attendais à ce qu'il y ait du niveau sur toutes les perf' des gens qui tentaient l'audition JYP. En fait, non. De ce que j'en ai vu (et je n'ai pas regardé tout le temps donc j'ai peut-être raté des trucs qui étaient très bons) les danseurs se débrouillaient, mais il arrivait parfois que l'on confie le micro à une personne dans les mains de laquelle il se transformait en arme de destruction massive. Petit conseil à l'usage des débutants, donc: un micro, on ne crie pas dedans. On le garde devant sa bouche, un peu comme une torche pour s'éclairer, et on parle/chante à un niveau considéré comme normal. Bref. Ces petits couacs mis à part, je salue quand même le cran des gens qui se sont présentés à ce truc.

 IMGP9595blog IMGP9601blog

Il y avait donc des exposants, à part ça; des exposants de toutes sortes, et même un petit atelier pour confectionner des miroirs traditionnels, un petit truc absolument mignon, tenu par des filles qui se donnaient du mal pour aller à la bonne vitesse, assez vite pour faire passer le plus de monde possible mais assez lentement pour qu'on se se colle pas non plus le miroir aux doigts. On avait également pas mal de stands de magasins de kpop, où on pouvait acheter des cd à des prix variables. Mon coup de coeur aura été le set de dvd de la tournée de Jang Geun Seok descendu à 35€, mais je n'avais pas 35€ à mettre dedans (et puis je n'ai pas le temps de blogguer et donc pas le temps non plus de regarder des dvd). Milady et moi avons acheté les romans et/ou romans photos tirés de Heartstrings et You're Beautiful (je n'ai plus d'excuse pour éviter Heartstring désormais), le gros des photos que j'ai pris se résume à des photos floues des stands et des photos encore plus floues de photos d'idols accrochées aux murs.
Il y avait également des stands qui visaient à promouvoir de la nourriture, comme le stand de caffè bene, un autre sur la sauce barbecue coréenne, un sur des produits à base de ginseng - punaise, on en aura bouffé du ginseng les filles et moi: soda au ginseng, bonbons au ginseng, thé au ginseng... en plus je crois bien que les gens du stands ne reconnaissaient pas trop nos têtes d'européennes du coup on a pu se resservir. Un autre stand vendait des boissons à l'aloé vera, ma drogue, à ceci près que la drogue à mon humble avis ça doit être moins cher. En tout cas, moins que les "repas" servis à la "cafétéria" de la KBEE; un petit stand probablement géré par le K-Mart (l'épicerie coréenne qu'on trouve dans le quartier de l'Opéra à Paris), auquel j'en ai eu pour onze euros pour un micro bol de ramen épicées, une malheureuse brioche et une part de dukbokgi délicieux mais qui au bout de dix minutes m'arrachait tellement la bouche que je n'ai même pas pu le finir (pourtant, c'était bon, c'était parfumé).

IMGP9562blog IMGP9574blog

IMGP9568blog

Sinon il y avait aussi les stands comme celui de l'office du tourisme de Corée qui distribue des tonnes de guides gratuits, des posters pour mettre dans vos toilettes et des éventails vraiment, vraiment jolis, et les stands comme ceux de soompi et K-wave.
Ah, Soompi. Ah, K-wave. Bon alors Soompi en fait, quand je les ai vus, j'ai bondi sur place, super excitée, en me demandant si j'allais enfin réussir à leur faire bouffer un dictionnaire. Comprenez qu'à chaque fois que je vais sur Soompi France, je crève d'envie de me créer un compte pour pouvoir faire un total des fautes d'orthographe dans leurs articles en commentaire, et encore, sans les gonfler avec leurs fautes de traduction. Alors bon déjà je n'avais pas de dictionnaire sous la main, ce qui était un premier problème. Ensuite, je suis passée à côté du stand pour aller à celui de la Korean Connection et je vous JURE que j'ai entendu les fautes d'orthographe dans la VOIX d'un mec de Soompi qui parlait à ce moment-là. J'ai donc perdu encore un peu de cette foi en l'humanité qu'il me restait encore, et je suis allée du côté de K-Wave magazine.
Alors, K-wave magazine, flambant neuf, 4,50€ (aïe !), 3€ ce jour-là. J'ai sauté sur l'occasion parce que je sais bien que sinon je ne l'aurais jamais acheté et donc jamais testé, et je n'aurais jamais su ce que ça valait. Alors on nous bien appâtées avec les posters qu'il y avait à l'intérieur (euh, oui enfin, les posters de Pokémon magazine étaient de meilleure qualité il y a dix ans), un masque avec les 2AM dessus mais leurs gueules sur la photo font vraiment trop peur pour que j'ouvre le masque, et par contre un sommaire des plus intéressants, avec plein d'interviews qui semblent sympa, des reviews des sorties CD, films, des encarts culturels, bref, niveau contenu je trouve ça assez sympa, même si les articles sont globalement assez courts.
Seulement voilà, je n'ai pas réussi à lire plus de deux pages, et ce pour une raison élémentaire: K-wave y'en a pas parler la France. Sans déconner. J'ai balayé du regard la double page sur Protect the Boss pour voir qu'on y parlait "d'employers" et de "publique", la sueur au front j'ai tourné pour aller voir plus loin que je ne sais plus qui retrouvait "son coup de foutre du jardin d'enfant". Là, j'ai explosé de rire et j'ai rangé mon magazine parce que quand même, y'a des fois où ça suffit, quoi. Les typos, les majuscules qui manquent, les maquettes de magazine pourries, l'absence de l'utilisation de l'outil "justifier le texte", ok, ok, vous êtes jeunes, vous pouvez vous améliorer, mais ignorer un correcteur d'orthographe qui vient gratos avec le logiciel de traitement de texte, c'est clairement du foutage de gueule. Un magazine, c'est un truc de professionnel. C'est pas un blog.

Voilà, sinon après ces quelques petites remarques, j'ai à peu près fait le tour de tout ce qu'il pouvait y avoir d'intéressant à cette expo. J'espère que les gens restés dehors sont rassurés: il n'y avait rien d'absolument magique ni extraordinaire. Par contre, il reste à noter que les exposants coréens étaient particulièrement gentils et agréables.


22 juillet 2011

Return of the Superior - intermède

Return of the Superior

Return

Ouais, bon. Ce serait mentir de dire que j'ai des articles à foison qui attendent, mais c'est vraiment vrai que j'en ai au moins quatre en cours, et que c'est pas ma faute s'il faut que j'aille au travail de temps en temps quand même. Ca vous laisse un peu plus de temps pour regarder White Christmas si vous ne l'avez toujours pas vu !!

En attendant, on va parler Kpop une fois de plus, de Sujus plus précisément. Je vous aurais bien parlé de plein d'autres groupes, par exemple de Bébé Taemin qui est désormais MAJEUR (mais Ae-Rin, Laureline et moi ne démantelons pas pour autant la secte des pédonoonas, si vous faites un tour chez Ae-Rin vous verrez même qu'on s'organise pour rassembler plein de choupinous et les parquer dans notre Kyarem perso) ou encore du reste des Shinee, ou des F(x), ou de Big Bang parce que parler d'eux est toujours justifié... je vais pas faire la liste de tous les groupes de Kpop actuels hein. Mais là je vais parler vite fait des Super Junior parce qu'ils font l'actualité.

Si comme beaucoup d'autres fans en ce moment, vous passez bien trop de temps sur twitter, soompi et allkpop, et que vous en négligez jusqu'à votre vie sociale de la vraie vie (les contacts avec amis fangirls/fanboys ne comptent pas puisque vous parlez de kpop) alors vous savez sûrement que les Sujus vont sortir leur nouvel album début août. Album ô combien attendu par leurs fans du monde entier, bien sûr.

 

Donc comme une sortie d'album ne va jamais sans sa campagne de pub (récemment, j'avais apprécié les teasers des 2NE1 version cartoon) et comme les Super Juniors ne peuvent rien faire sans classe et panache, il y a bel et bien une campagne de pub pour promouvoir la sortie de l'album. Le principe de base, c'est que chaque jour, une photo de Suju sortira, et ce jusqu'à la sortie de l'album !! En mettant de côté le fait que malgré les effectifs fournis il n'y a pas assez de Sujus pour tenir cette promesse quotidienne jusqu'au jour dit, c'est plutôt une bonne idée. En fait, c'est carrément génial ! Des photos de promo bien soignées pour présenter les Sujus individuellement, chacun sous son meilleur jour, voilà qui va provoquer des arrêts cardiaques juvéniles en chaîne, un vrai problème de santé publique ces jeunes hommes...

On a commencé en fanfare avant-hier avec la première photo, Eunhyuk, magnifique:

ReturnEunhyuk

Moi je dis, un sans-faute. Certaines disent que c'est trop rose, moi je trouve l'argument discutable, y'a principalement du rouge et du rouge clair... Bon, OUI il y a du rose, mais c'est encore mieux, ça signifie que Eunhyuk a la classe avec du rose, je trouve ça plutôt positif. Les tatouages dans le cou sont assez étranges, on dirait qu'il a rencontré le tatoueur fou de Misfits et que les trucs vont commencer à l'étrangler mais à part ça, j'aime bien l'espèce de grand manteau rouge, le contraste que ça fait avec les cheveux blond platine - et même sa frange longue stupide, je trouve que c'est la classe. Je ne comprends pas trop l'utilité de la couronne dorée, mais peut-être ont-ils décidé de couronner les Super Junior ? Depuis le temps, il fallait bien que quelqu'un mette cette idée géniale à exécution. Mention spéciale aussi aux lains au niveau de la gorge; c'est classe, ça reste délicat, en clair: j'aime.

 

Ensuite, hier nous avons patiemment attendu et guetté twitter jusqu'à l'heure de sortie de la seconde photo teaser, moi personnellement je ne savais pas de qui il s'agirait, puisque même en étant au courant de l'actualité faut pas trop m'en demander hein, vous me connaissez, je suis toujours un peu larguée. Enfin, à l'heure fatidique de 1h47 du matin (vous vous en foutez, et alors) la seconde photo a commencé à circuler, nous avons regardé la seconde photo, pleines d'espoir parce que bien entendu, ça ne pouvait qu'être supra méga génial parce que attendez, vous avez vu la première photo vous aussi, non ? On s'attendait à la même merveille pour chaque Suju, même si on savait que pour Shindong les miracles restaient limités. La foi sans faille que Siwon aurait préféré nous voir porter à son Seigneur nous habitant, nous avons cliqué.

Et nous avons vu Donghae, sex symbol absolu, sauf que voilà... Voilà.

ReturnDonghae

Bon.
C'est pas grave hein, tout le monde merde un jour ou l'autre hein vous savez. Mais bon.
Donc si je récapitule... Donghae, qui ne ressemble même pas à lui-même sur cette photo (entre les ombres et les yeux de hibou photoshoppé), se tient le nez - mais pourquoi ? - affublé d'une coupe de cheveux discutable mais cependant correcte. Le fond est rose mais il a la classe avec le rose fluo, le layout de la photo est plutôt cool, oui, oui.

Maintenant j'aimerais qu'on se mette d'accord une bonne fois pour toutes.
C'est moi qui délire, ou bien est-ce qu'il porte réellement une chaine de vélo autour du cou, un manteau en moumoute empaillée, un sweat-shirt rose fluo réhaussé d'un haut en filet à poissons du même ton, et une espèce d'atéba en laine de brebis hippie des Andes volée à un lama que l'on harnachait avec ? Est-ce que ce truc est vraiment attaché à ses cheveux ?
A présent je souhaiterais dire quelque chose qui me tient vraiment à coeur...


WAE ?

Non mais sérieusement, j'aimerais savoir ce qu'ils ont fumé à la SME. On se doutait bien qu'ils allaient en rater au moins un, et on se contentait sans trop y croire d'espérer que ça ne concernerait que Shindong. Mais bon, après tout, on ne peut pas tout avoir dans la vie, il avait fallu que ce soit Donghae que l'on rate, ma foi, la vie est ainsi faite, les plus frustrées n'ont qu'à faire des montages pour remplacer la photo officielle (Heechul a lui-même retwitté un photo-montage d'une photo promo imaginée par une fan, et c'est juste magnifique).

Bref, prenant notre mal en patience, nous autres ELF de tous les pays avons attendu cette nuit pour enfin pouvoir nous consoler avec les photos de Siwon et Sungmin (ne me demandez pas d'où est partie l'info que ce serait eux, je n'en sais fichtrement rien).

 

Puis faute de Siwon et Sungmin, Teukie est arrivé !!! La photo teaser de Leeteuk, Leader Adoré ! Bonheur, joie, félicité et extase me direz-vous, n'est-ce pas ? Les ELFs allaient faire la fête et tous les foyers abritant une fangirl ou un fanboy seraient en liesse au moins jusqu'au lendemain.

En fait, pas trop.

ReturnLeeteuk

Déjà, je tiens à saluer la performance de toute l'équipe qui a travaillé sur cette photo, depuis les mecs qui avaient les clefs du studio à ceux qui ont posé la touche finale avec de la balancer sur le net, en passant par Teukie lui-même parce que oui, il a aussi sa part de responsabilité. En clair, tout ce beau monde a réussi à rater une photo de Leeteuk. Ce qui est en soi assez inconcevable... Mais c'est ce qui est arrivé. Regardez ce visage. Le trouvez-vous beau ? Parce que moi je vous le dis direct, pas du tout. Pourtant Leeteuk en général c'est quelqu'un de beau, même quand il est moche - c'est un Suju les amis, vous vous attendiez à quoi ? Même Donghae trop mal photoshoppé reste canon. Mais là ils devaient vraiment avoir un budget spécial plantage, ils ont réussi à lui faire sortir une sale tête. Bravo. Bon et puis je pense que pour une fois je vais éviter d'épiloguer sur sa coupe de cheveux; je pourrais disserter dessus pendant quelques paragraphes, mais ça n'en vaut même pas la peine, voilà, ça aurait pu bien rendre, mais là c'est laid, point barre.

On va citer les autres points positifs de cette photo: j'aime le fait qu'on voie le torse et le ventre de Teukie, pas trop en plus, c'est très bien, le coup des cordes aussi j'aime bien, même si ça me fait penser à une recette de gâteau multicolore que j'ai lue récemment, et puis voilà quoi, c'est une personne, pas un saucisson de pays, heureusement qu'il y a l'effet esthétique.

Bon je crois que c'est bon pour le positif. On a fait le tour.

Après j'aimerais vous dire deux mots au sujet de l'immonde motif qui se tortille le long du côté droit de la photo. Euh, oui ? D'ailleurs, les machins écrits derrière obéissent à une loi de perspective et transparence qui m'échappe, en fait on dirait un sale montage photoshop du genre de ceux que je pourrais faire, et c'est vraiment pas un compliment.
La veste orange sur la veste bleue, c'est assez inutiles, les couleurs jurent violemment, mais à la limite si c'est le concept hein moi jdis d'accord. Par contre voilà, ce qui est embêtant avec ce genre de photos et celle-ci en est un exemple plus que flagrant - un cas d'école, j'ai envie de dire - c'est le cruel manque de logique dans le choix des éléments vestimentaires. Déjà, quelle est la saison ? Été, hiver ? Où est-il ? En intérieur, en extérieur ? Là on a deux contradictions énormes rien que sur le haut; il a une méga veste façon "allons braver la neige pour traverser la rue" et rien en dessous. Où est la logique ? Où est le sens commun ?
Et c'est là que doucement, on descend, et on finit par poser les yeux sur ce qu'on refusait de voir depuis le début, et on est bien forcé d'accepter ce que nos yeux se refusent à voir. Les gens, I shit you not, il porte un collant résille sous plusieurs épaisseurs de boxers.

Euh. Sérieusement ?

Apparemment oui.

Plus exactement, un boxer John Galliano par dessus un boxer blanc non identifié par-dessus un autre boxer blanc sous l'élastique duquel il me semble distinguer l'inscription "Queen". Sans déconner. C'était une blague par rapport aux collants résille en dessous ?
Trente secondes de silence pour le confort de Teukie qui a dû se sentir bien serré pendant toute la séance photo. Puis trente secondes de silence pour la dignité de Teukie qui aura sérieusement du mal à s'en remettre.

 

Les ELFs de tous les pays, atterrées, ont fait part de leur mortification sur twitter une vingtaine de minutes et sont allées se coucher, dégoûtées à vie, leurs attentes candides trahies, souillées, meurtries.

Moi je suis un peu comme tout le monde, mais au final je trouve ça marrant, donc en fait j'attends la photo de demain avec impatience parce que je sens qu'on va bien se marrer !! xD

11 juin 2011

Juste rentrée de SMTown

IMGP8805WM

 

Bonsoir tout le monde, bonne nuit plutôt; je suis à peine rentrée de SMTown et il faut que je vous avoue qu'en fait, même si je n'y connais rien en concerts, je pense que celui-ci était un de ceux dont on peut parler comme des meilleurs toutes catégories confondues. En clair, y'a pas de mots pour dire à quel point c'était fantastique. Ou plutôt si; j'y suis allée en me disant que ça serait sympa et puis que j'allais m'amuser, même si je suis plus dramas que kpop. J'en reviens complètement fan et gaga d'absolument chaque artiste, et, non vous ne rêvez pas, même de Changmin (enfin heu disons que maintenant je le trouve chou, c'est mieux que lorsqu'il me sortait par les trous de nez avouez.) Amies Cassies, n'argumentez pas, ça hurlait tellement dans la salle lorsqu'ils chantaient que j'ai fini par en profiter pour aller m'acheter de l'eau vu que j'entendais plus rien et ça bousillait un peu la performance, même si rien que pour les DBSK le son était tellement à fond que c'était mes tympans qu'il bousillait.

Bon, sinon la prochaine fois que vous voyez Laureline je vous demande de lui rappeler son appartenance provisoire au club des pédo-noonas, auquel je me suis résignée à appartenir tant que Bébé Taemin n'aura pas dix-huit ans. D'ailleurs j'ai inauguré ça en achetant un uchiwa de Bébé Taemin. Et tant qu'on y est, je sais pas ce qu'il a dans les alumettes qui lui servent de jambes, mais il était tellement à FOND qu'à un moment au début lorsqu'il a sauté, j'ai cru qu'il allait décoller et aller s'accrocher au plafond, il a bondi en l'air sur plus d'un mètre j'ai l'impression. Epatant.

J'ai également attendu avec impatience les abdos de Siwon avec mon uchiwa de Siwon (je précise que je suis une des rares à ne pas m'être ruinée en goodies). Les abdos de Siwon se sont fait attendre, pas autant que les DBSK cependant, mais on a fini par les avoir, merveille ! Et évidemment j'avais oublié mes jumelles. Aussi, mon appareil prenait un malin plaisir à ne PAS prendre de photos lorsque Siwon était à l'écran, ça devait l'intimider, je sais pas, mais toujours est-il que j'ai passé 50% du concert à rager là-dessus parce que du coup je n'ai que deux photos pas trop top de Siwon sans chemise. Enfin, veston.

Donc, oui, les DBSK se sont faits attendre, les chiens, mais c'était pas une idée franchement lumineuse vu que du coup les fans étaient crevées, donc ils auraient peut-être eu plus de succès s'ils étaient arrivés plus tôt (et moi un appareil auditif à vie). Et puis vu que maintenant ils sont deux, ils avaient toute une chiée de backdancers qui passaient leur temps à s'agripper le service trois pièces, d'ailleurs Changmin aussi, non mais oh, ils ont peur que ça tombe ou quoi ? Bref.

J'ai découvert que mes cordes vocales pouvaient atteindre des fréquences sonores dont je ne soupçonnais pas l'existence, dans l'absolu - pourtant je m'étais dit, allez Pepper, tu couines pas, t'as plus seize ans, mais dès que les SHINee sont arrivés, à minute+3, c'était foutu. Donc statistiquement, mes cinq plus beaux hurlements ont été provoqués par Heechul, Siwon, Bébé Taemin (j'ai un peu honte, j'avoue, mais il avait un succès de malade), Siwon qui tombe le haut et Heechul qui vient se coller derrière Kyu pour chanter, lequel était en train de tomber la veste.

Ah d'ailleurs. Heechul. Je l'avais toujours trouvé choupi, avec un petit côté facétieux sympa. Bon. Bah là j'ai découvert qu'il est plutôt diabolique, au final. Carrément diabolique. J'aimerais en profiter pour vous faire savoir, même si vous vous en doutiez déjà, que tous ces messieurs dégageaient de telles ondes que si y'avait pas eu la sécurité, le public se serait rué sur eux et les aurait taillés en pièces en essayant de les violer. Non, sérieux. Je m'inclus pas vraiment étant donné que j'étais si loin que le temps que j'arrive il n'aurait plus resté que Amber, et encore, j'ai l'impression que la moitié du public féminin fantasmait sur elle (je comprends, je la trouve super classe).

F(x) et SNSD, je ne connaissais que leurs chansons et deux clips, à présent je les trouve fantastiques. Voilà. Mon admiration éternelle, en plus elles ont un charisme fou, surtout la petite blonde des F(x) et Amber, et toutes les SNSD. Sur les clips j'avoue je suis incapable de les reconnaître, y'en a trop, mais là, easy easy, et elles avaient toute une personnalité, une attitude qui faisait qu'on ne pouvait pas les confondre. Ah et j'ai une mauvaise nouvelle les filles. Leurs cuisses, c'est pas du photoshop.

 

PS: si vous y allez demain et que vous voulez des infos pratiques: l'accès à la salle se fait de façon civilisée, aucun mort à déplorer; il y a des goodies à l'intérieur du zénith dans l'entrée, des uchiwas à 6€, des posters de tailles diverses entre 10€ et 120€, des sacs et des tshirts entre 20 et 30 et un tumbler à 10. Les lightsticks ont finalement été tolérés, et on peut acheter à boire au bar du zénith, parce que les bouteilles ne passent pas la porte d'entrée (3€ le quart delitre d'évian c'est plus rentable). Et même au fond, on y voit bien, c'est très bien fait, y'a une avancée de scène en Y et à part les F(x) qui font leurs perso au fond, tout le monde l'utilise bien. Essayez juste de ne rien brandir et dire aux gens devant vous de faire gaffe à pas vous bloquer la vue, je me suis tordu le cou pendant la moitié des perfs de SHINee comme ça jusqu'à ce que je décide de demander gentiment à la voisine de devant de baisser sa foutue bannière, ce qu'elle a fait illico et avec le sourire.

 

PPS: J'ai bien vérifié, sur la totalité du Zénith, j'étais la SEULE qui se croyait à 200% en boîte de nuit. Heureusement que je n'avais pas la place et que je ne connaissais pas les chorégraphies, sinon je les aurais faites. Donc si vous étiez en gradin N et que vous avez vu une espèce d'hyperactive qui ne s'asseyait jamais ou presque et qui dansait comme si c'était la fin du monde, avec un débardeur rose fluo et ses uchiwas de Taemin et Siwon, bah je suis désolée, c'était probablement moi.

 

PPPS: (on va y arriver) je ferai peut-être un compte-rendu plus en détail si j'ai le temps et que j'oublie rien. J'avais commencé à prendre des notes, mais à minute+4 je vous ai dit je me suis levée et là c'était foutu. Par contre je peux vous dire qu'à 19h33 une hola a parcouru la salle huit fois sans s'arrêter.

Posté par PepperH à 01:55 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

08 juin 2011

Attack the Block - Film, UK

Attack the Block

attack-the-block

Coucou tout le monde ! Comme il ne faut pas perdre les vieilles habitudes et que j'ai bien envie de vous poster quelque chose avant la panique qui règnera dans ma vie à partir du jour du concert et ce jusqu'à ce que je soie bien calée au boulot, voici un article sur un film que j'ai absolument adoré !! En passant, j'ai également vu le dernier X-Men qui s'est révélé étonnament bon, j'étais impressionnée. Mais tous les X-Men du monde n'égaleront jamais Attack the Block question fou rire, c'est juste TROP BON. D'ailleurs tant que vous pouvez, je vous conseille la version sous-titrée anglaise, parce que j'ose pas imaginer ce que le doublage va flinguer >_>'
Alors vous l'aurez sans doute remarqué, ce film n'est pas sorti chez nous: EH OUI, grande première, Pepper vous fait un article sur un film qui n'est même pas sorti en France, je suis en avance !! Comme quoi, tous les rêves les plus fous finissent par se réaliser un jour, peut-être reprendrais-je dans un futur lointain une cadence de publication comme celle des débuts du blog ? On peut toujours rêver hein... Mais sans plus attendre, un court article sur Attack the Block.

attack the block 5

 

Scénario

Alors, un block en anglais et dans ce contexte, c'est une barre d'immeuble, en gros, un HLM. Une traduction sémantique du titre nous donnerait un truc du style "Attaque sur les quartiers", en gros. Ou les cités, ça dépend comment on appelle ça chez vous. Bref, les HLM se font attaquer. Ils se font attaquer, oui mais par qui ? Comme on peut légèrement s'en douter au vu des projectiles lumineux qui tombent du ciel, par des aliens. Donc, des extraterrestres attaquent la téci. Comme se le demandent les héros au début du film, mais qu'est-ce qu'il peuvent bien être venus foutre ici ? On se le demande. Mais ce ne sont pas des extraterrestres super intelligent, ils atteignent à peine le QI d'une huître moyenne et ce pour une raison très simple, ce sont des extraterrestres certes, mais surtout des animaux, très loin du stéréotype du petit bonhomme vert à la boîte crânienne ultra développée façon Mars Attack. Ceci dit, ces aliens-là ont quelque chose de vert et très développé: leurs dents de requin. Je ne vais pas polémiquer sur l'apparence des aliens mais sachez qu'ils ont des dents de sabre fluorescentes qui fichent quand même bien la trouille.

Ainsi, des aliens s'abattent sur un quartier HLM de la banlieue de Londres, et qui sont les premiers à les accueillir ? Eh bien, la populace locale, à savoir une petite bande d'ados du cru, avec toute la panoplie vélo, survêt, casquette et compagnie, sous la houlette de leur chef, Moses (la VF traduira peut-être ça par Moïse). Donc pendant tout le film, ils vont essayer d'échapper aux aliens qui visiblement n'ont qu'une envie, leur faire la peau sauvagement, à eux et personne d'autre, ce qui on l'avouera est un brin préoccupant. Mais ne vous inquiétez pas, le sort de l'humanité toute entière repose entre les mains d'une bande de délinquants du dimanche avec une moyenne d'âge de treize ans et demi. Vous pouvez respirer, on est sauvés, les gamins vont nous buter ces bêtes immenses, sauvages, brutales et assoiffées de sang.
Non, en fait c'est plus compliqué que ça. Que vont faire une bande d'ados face à des bêtes pareilles ? Non parce que dès que ça commence à sentir le roussi, la réaction générale reste quand même "Ben merde, je vais rentrer chez moi, fermer la porte et jouer à FIFA." L'humanité est mal barrée. Heureusement, ils ont un leader, un vrai (je rigole pas, n'emmenez pas vos petites soeurs voir ça, elles vont se transformer en fangirls du leader) et avec lui, les monstres n'ont qu'à bien se tenir. Ils vont aussi recroiser la petite infirmière qu'ils avaient rackettée juste avant la pluie d'aliens, et vont se balader dans l'immeuble, d'étage en étage, en croisant successivement deux mini-racailles en culotte courte, un petit étudiant bien bourge venu se fournir en herbe chez Ron (Nick Frost, remarquablement inutile dans ce film), qui en fait pousser pour le compte du caïd local, lequel a un revolver et n'hésite pas à s'en servir. Bref, tout un panel de personnages et de situations, des aliens monstrueux et féroces, un champ de bataille: le HLM. Et que la boucherie commence.

attack the block 2

Avis général sur le film

Bon alors contrairement à ce que pourrait laisser présager la dernière phrase de mon scénario, ça n'a rien de gore. Bon ok on a un peu de sang de temps à autre, parfois un membre de pété, mais globalement il n'y a rien de visuellement traumatisant. Quand j'en ai parlé à mes copines, on a bien rigolé en se disant qu'avec les merveilleuses traductions françaises (on ne se moque pas, c'était une discussions entre gens qui étudient ça pour en faire leur métier, on a donc le droit de tailler les traducteurs) on allait probablement se retrouver avec un titre bien pourri mais très juste du genre "Racailles VS Aliens", ce qui résumerait en fait parfaitement la situation. Cela dit pas besoin de trad française pour ça, l'autre jour en allant voir The Hangover Very Bad Trip 2, qui est d'ailleurs excellent, je suis tombée sur la bande annonce du siècle: Daniel Craig en cowboy, en mode saloon, Lucky Luke et compagnie, et soudain, des vaisseaux extra-terrestres débarquent (WTF), et le titre se trouve révélé à la fin: "Cowboys and Aliens". On aurait voulu l'inventer, on n'y serait pas arrivés. Bref. Revenons aux aliens de Attack the Block.
Très franchement, ils foutent les jetons. Bon, on finit par s'habituer, mais ça rejoue un peu l'éternel problème de la race humaine face aux gros prédateurs (car ce sont des prédateurs); nous les humains, l'air de rien, on est tout mous, avec le squelette au milieu; un bon coup de griffe bien placé et on meurt. Sérieux. Alors quand on voit ces espèces d'énormes bêtes super rapides et pleines de dents, franchement, c'est pas rassurant, je vous assure. D'autant que le terrain ne se prête pas vraiment à la survie des humains; retrouvez-vous face à un alien dans un long couloir et vous pouvez dire vos dernières prières, parce que quelle que soit l'allure à laquelle vous réussirez à courir, le truc sera toujours plus rapide que vous, et soudain, couic.

Mais bon, les gamins sont quand même super bien équipés (battes de base ball, katana, cutter, feux d'artifice) et puis s'ils meurent tous au début y'avait plus de film, donc ils se débrouillent plus ou moins bien pour rester en vie. Ils redoublent d'ingéniosité à chaque fois, ils se séparent, se retrouvent (ou pas), se téléphonent s'il leur reste du forfait, vont se planquer chez les gens qu'ils connaissent dans l'immeuble, et surtout surtout, se cachent de la police parce que très franchement, ces guignols, ils ne servent pas à grand-chose. Une fois de plus, voici un film qui donne une merveilleuse image de la police (c'est international comme tendance, je me faisais la réflexion récemment pour White Christmas que vous devez voir si vous ne l'avez pas encore regardé).

Après, si je devais dire un truc négatif sur ce film, ce serait la multiplication des rôles qui servent à rien, genre l'infirmière ou l'étudiant bourge. Bon en fait l'infirmière elle sert carrément, ça fait démarrer l'histoire et elle les sauve un peu quand même à un moment, mais étant donné qu'elle leur est hostile (en même temps ils l'ont rackettée, c'est compréhensible qu'elle soit un peu rancunière) c'est vrai que je ne l'ai pas trop trop aimée, car j'étais une inconditionnelle de cette bande de gosses. Le petit étudiant perché, lui par contre ne sert vraiment à rien, mais je crois que c'est le scénariste qui le joue et que du coup ben voilà, il se retrouve dans le film. Le personnage de Nick Frost n'est pas non plus super utile, c'était pas la peine de caster Nick Frost si c'était pour lui filer que dix répliques d'un rôle pas intéressant, franchement. Mais bon. Ca fait toujours plaisir de le voir, et tant qu'il est à l'écran, il est pas en train de twitter son menu du jour. (Siwon c'est des extraits de la Bible, eh bien Nick Frost lui twitte ses menus - remarquez c'est pas pour faire ma réac mais ça m'intéresse déjà un peu plus.) En gros, j'ai eu la vague impression qu'on donnait autant d'importance aux rôles pas importants qu'à la bande des héros, alors que j'aurais préféré qu'on se concentre plus sur eux - mais après tout, ça n'est que mon avis personnel, plein de gens peuvent penser qu'au contraire, c'est mieux de diversifier.

Et en fait, c'est vrai que c'est un peu la force du film, cette diversité. C'est vrai quoi, plus je réfléchis à quelle catégorie de film il peut bien appartenir, plus je me casse les dents, parce qu'en fait c'est assez confus. Ce n'est ni un film d'horreur, ni un film gore, ni un film à suspense même si on a des petits coups de frousse de temps à autre; ce n'est pas un film de fin du monde, ni une parodie ou un film comique; ce n'est pas un film d'action, ce n'est pas un film social, ce n'est pas un film romantique (carrément pas). Donc en gros c'est un film de quoi alors ? Eh bien finalement c'est pas très compliqué: c'est un BON FILM. Voilà. Je crois que c'est pas la peine de chercher plus loin. C'est un film qui sait mêler habilement un peu tous les styles; c'est émouvant, attendrissant, terrifiant, ultra-drôle, c'est sur des gens super différents qui sont forcés de collaborer, sur des ados qui grandissent d'un coup et doivent survivre, sur une belle histoire entre une bonne bande de potes qui doivent se serrer les coudes, c'est en même temps super méga rigolo... Je vous assure, j'étais pliée de rire pendant environ 80% du film, et pourtant y'a des tragédies qui sont vraiment tragiques et aussi des moments de suspense intenable. Mais c'était tellement bien tourné que je riais aux éclats dans la salle (on était peu et les autres riaient aussi, je précise) et j'ai vraiment tout adoré du début à la fin. Enfin non, à la fin je voulais que le leader soit reconnu mondialement comme le plus fort de la planète mais ça évidemment c'était pas possible, il a quinze ans le type. Mais, voilà, s'il y a un truc à retenir de ce film c'est qu'il est vraiment complet, bien réalisé, on s'attache aux ados et on vit chaque épreuve avec eux, et pourtant on rit tout au long du film parce que c'est bien écrit, bien réalisé, bien joué. En gros, tout ce qui de ce petit OVNI un bon film.

attack the block 4

Les personnages et acteurs

Bon alors les acteurs, rien à dire; les ados sont bel et bien joués par des ados en pleine mue (c'est marrant), pour une fois on a des acteurs qui ont le bon âge... Et ils sont tous très bons. Chaque personnage a sa couleur bien particulière et ses réactions, sa personnalité, tout est très bien fait et ils sont vraiment bien interprétés. Mention spéciale pour le leader évidemment qui fera tourner les têtes des petites soeurs et des pédo-noonas (ben quoi ? quinze ans hein, pire que Taemin qui d'ailleurs maintenant a perdu toute sa choupitude, c'est nul, c'est juste un mec normal maintenant). Le leader joue vraiment bien, il est campé dans son attitude de mec un brin plus mature que les autres parce qu'il a pas été gâté par la vie, comme un gars qui semble bien plus âgé qu'il ne l'est en réalité et qui prend très au sérieux son rôle de meneur, avec un charisme quand même balèze.

La petite infirmière m'a été très antipathique, mais bon, c'est personnel, je l'ai juste trouvée pas sympa avec les ados mais comme précisé plus haut, ils l'ont quand même rackettée et je doute que dans la même situation je pardonnerais très vite. Enfin, non en fait je sais que je pardonnerais illico surtout avec des gros monstres à mes trousses, d'une parce que je suis trop gentille pour mon propre bien, ça se vérifie chaque jour, et de deux, parce que quand on a une meute de bestioles létales et enragées aux fesses, j'ai comme l'impression qu'on a d'autres préoccupations que de faire la gueule au mec d'à côté - mais bon, je peux me tromper, hein. 

On a également le personnage du caïd du quartier que j'ai trouvé assez délirant, même si, contrairement aux ados, il est nettement plus flippant et dangereux, sachant que les jeunes c'est de la petite délinquance avec un cutter et des feux d'artifice, mais celui-là il a carrément un pétard plus gros que sa tête et des hommes de main pour conduire sa grosse voiture, heu, voilà quoi, bonjour l'angoisse. En plus il m'a semblé un peu taré, hein, vous me direz mais je l'ai trouvé vaguement taré.

Sinon, il y a Nick Frost dont je ne me souviens même plus ce qu'il fait dans le film, c'est vous dire - je me souviens juste qu'il fait pousser de l'herbe au onzième étage de l'immeuble pour le caïd histoire que ça fasse un petit commerce (voilà pourquoi c'est si cher dans la perfide Albion) et je me souviens aussi qu'il se planquait pour pas avoir affaire aux aliens. Bon ça se comprend, mais il aurait pu proposer aux autres de se planquer avec lui.

Le jeune étudiant perché, lui, est perché. Il a sa musique dans les oreilles, il est dans sa galaxie, les quartiers, c'est pas son univers et d'ailleurs là-dedans il a même pas besoin d'une bande de monstres sanguinaires pour avoir peur de tout, alors quand il faut fuir les monstres sanguinaires en compagnie des délinquants, il manque de court-circuiter le pauvre chou, trop de trouille à la fois, trop de trouille !! Cela dit, même s'il est inutile, et par inutile j'entends complètement inutile, il m'a quand même bien faite marrer.

J'aimerais aussi faire quelques lignes pour les bouts de chou qui se croient plus forts que tous les caïds du monde; ils sont hauts comme trois pommes assises et n'ont encore perdu aucune dent de lait, mais ils ont bien l'accent des quartiers et sont déterminés à être de vrais durs ! Eux aussi ils veulent vendre de l'herbe, eux aussi ils veulent échapper à la police, eux aussi ils veulent buter de l'alien. La plupart du temps c'est juste angoissant de les savoir en danger alors qu'ils sont complètement sans défenses, mais sinon, bah, ils sont juste super chou ^^

attack the block 5

En conclusion

S'il y a une conclusion à tirer à la fin de cet article, c'est bien qu'il faut aller voir le film ET acheter le dvd, et apprendre à parler anglais si vous ne le faites pas encore, rien que pour pouvoir se marrer avec leurs accents et l'humour génial qu'il y a derrière chaque réplique. Sérieusement,allez-y, même si je sais bien que le cinéma de nos jours ça coûte un bras - et qu'après au gouvernement ils s'étonnent que les gens téléchargent ces blaireaux, mais moi qui ne télécharge pas de trucs licenciés, soit je meurs d'envie de voir un film et j'en vois, ben cinq par an, soit je ne vais pas au cinéma et je regarde parfois un film qui passe à la télé, mais c'est tout. Si tout le monde était aussi fauché et honnête que moi sur ce coup, les recettes de l'industrie du cinéma plongeraient de 80% par an. Mais, pour en revenir à Attack the Block, vraiment, c'est un film qui ne vous décevra pas, et puis vous pouvez y aller en potes, pour une soirée entre copines, avec vos frères et soeurs ados, vos parents (si si, à la limite), votre petit copain/copine, tout le monde ! On évitera peut-être d'emmener les enfants histoire d'éviter de les traumatiser avec les monstres, je suis prudente, mais sinon, aucune restriction, je pense que tout le monde va adorer ! Et quand vous l'aurez vu, vous viendrez me dire ici si vous crevez d'envie de vous faire offrir le dvd pour Noël ou pas.

Posté par PepperH à 03:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 mai 2011

Annonce: White Christmas

White Christmas korean drama

 

Petite annonce rapide avant de partir en exam: je viens de boucler White Christmas sur les conseils de Milady, et je tiens à vous dire que c'est tout particulièrement fantastique et que j'ai absolument adoré. Donc, je vais écrire un article sur White Christmas.

Le problème, c'est que dès le milieu de l'épisode 1, cette série, c'est 100% du spoiler. Alors, il n'y a que 8 épisodes (oui c'est coréen) mais ça spoile à mort tout le long, et contrairement à Milachan je serais incapable d'écrire un article où je pourrais limiter les sections spoilantes et les sections safe.

 

Du coup, je vais fortement vous conseiller de regarder White Christmas avant de lire mon prochain article ! Je remettrai l'avertissement en début d'article parce que d'ici là on aura eu le temps d'oublier, mais franchement, regardez White Christmas, c'est super court, je l'ai commencé une veille d'exam et je l'ai fini tout en révisant ma socio-linguistique alors franchement, vous pouvez le faire ! Et puis c'est un drama vraiment génial. Et ce serait bête de tomber sur des spoilers.

 

D'ailleurs: ne lisez pas les résumés que vous pouvez trouver en ligne. Milady l'avait déjà dit et elle a cent fois raison; les résumés, au pire vous spoilent l'histoire, au mieux vous racontent des conneries incroyables qui n'ont rien à voir avec ce qui se passe réellement. Et n'oubliez pas: White Christmas, le regarder, c'est l'adorer ! (non, je ne relèverai même pas le côté totalement pourri de cette phrase)