Attack the Block

attack-the-block

Coucou tout le monde ! Comme il ne faut pas perdre les vieilles habitudes et que j'ai bien envie de vous poster quelque chose avant la panique qui règnera dans ma vie à partir du jour du concert et ce jusqu'à ce que je soie bien calée au boulot, voici un article sur un film que j'ai absolument adoré !! En passant, j'ai également vu le dernier X-Men qui s'est révélé étonnament bon, j'étais impressionnée. Mais tous les X-Men du monde n'égaleront jamais Attack the Block question fou rire, c'est juste TROP BON. D'ailleurs tant que vous pouvez, je vous conseille la version sous-titrée anglaise, parce que j'ose pas imaginer ce que le doublage va flinguer >_>'
Alors vous l'aurez sans doute remarqué, ce film n'est pas sorti chez nous: EH OUI, grande première, Pepper vous fait un article sur un film qui n'est même pas sorti en France, je suis en avance !! Comme quoi, tous les rêves les plus fous finissent par se réaliser un jour, peut-être reprendrais-je dans un futur lointain une cadence de publication comme celle des débuts du blog ? On peut toujours rêver hein... Mais sans plus attendre, un court article sur Attack the Block.

attack the block 5

 

Scénario

Alors, un block en anglais et dans ce contexte, c'est une barre d'immeuble, en gros, un HLM. Une traduction sémantique du titre nous donnerait un truc du style "Attaque sur les quartiers", en gros. Ou les cités, ça dépend comment on appelle ça chez vous. Bref, les HLM se font attaquer. Ils se font attaquer, oui mais par qui ? Comme on peut légèrement s'en douter au vu des projectiles lumineux qui tombent du ciel, par des aliens. Donc, des extraterrestres attaquent la téci. Comme se le demandent les héros au début du film, mais qu'est-ce qu'il peuvent bien être venus foutre ici ? On se le demande. Mais ce ne sont pas des extraterrestres super intelligent, ils atteignent à peine le QI d'une huître moyenne et ce pour une raison très simple, ce sont des extraterrestres certes, mais surtout des animaux, très loin du stéréotype du petit bonhomme vert à la boîte crânienne ultra développée façon Mars Attack. Ceci dit, ces aliens-là ont quelque chose de vert et très développé: leurs dents de requin. Je ne vais pas polémiquer sur l'apparence des aliens mais sachez qu'ils ont des dents de sabre fluorescentes qui fichent quand même bien la trouille.

Ainsi, des aliens s'abattent sur un quartier HLM de la banlieue de Londres, et qui sont les premiers à les accueillir ? Eh bien, la populace locale, à savoir une petite bande d'ados du cru, avec toute la panoplie vélo, survêt, casquette et compagnie, sous la houlette de leur chef, Moses (la VF traduira peut-être ça par Moïse). Donc pendant tout le film, ils vont essayer d'échapper aux aliens qui visiblement n'ont qu'une envie, leur faire la peau sauvagement, à eux et personne d'autre, ce qui on l'avouera est un brin préoccupant. Mais ne vous inquiétez pas, le sort de l'humanité toute entière repose entre les mains d'une bande de délinquants du dimanche avec une moyenne d'âge de treize ans et demi. Vous pouvez respirer, on est sauvés, les gamins vont nous buter ces bêtes immenses, sauvages, brutales et assoiffées de sang.
Non, en fait c'est plus compliqué que ça. Que vont faire une bande d'ados face à des bêtes pareilles ? Non parce que dès que ça commence à sentir le roussi, la réaction générale reste quand même "Ben merde, je vais rentrer chez moi, fermer la porte et jouer à FIFA." L'humanité est mal barrée. Heureusement, ils ont un leader, un vrai (je rigole pas, n'emmenez pas vos petites soeurs voir ça, elles vont se transformer en fangirls du leader) et avec lui, les monstres n'ont qu'à bien se tenir. Ils vont aussi recroiser la petite infirmière qu'ils avaient rackettée juste avant la pluie d'aliens, et vont se balader dans l'immeuble, d'étage en étage, en croisant successivement deux mini-racailles en culotte courte, un petit étudiant bien bourge venu se fournir en herbe chez Ron (Nick Frost, remarquablement inutile dans ce film), qui en fait pousser pour le compte du caïd local, lequel a un revolver et n'hésite pas à s'en servir. Bref, tout un panel de personnages et de situations, des aliens monstrueux et féroces, un champ de bataille: le HLM. Et que la boucherie commence.

attack the block 2

Avis général sur le film

Bon alors contrairement à ce que pourrait laisser présager la dernière phrase de mon scénario, ça n'a rien de gore. Bon ok on a un peu de sang de temps à autre, parfois un membre de pété, mais globalement il n'y a rien de visuellement traumatisant. Quand j'en ai parlé à mes copines, on a bien rigolé en se disant qu'avec les merveilleuses traductions françaises (on ne se moque pas, c'était une discussions entre gens qui étudient ça pour en faire leur métier, on a donc le droit de tailler les traducteurs) on allait probablement se retrouver avec un titre bien pourri mais très juste du genre "Racailles VS Aliens", ce qui résumerait en fait parfaitement la situation. Cela dit pas besoin de trad française pour ça, l'autre jour en allant voir The Hangover Very Bad Trip 2, qui est d'ailleurs excellent, je suis tombée sur la bande annonce du siècle: Daniel Craig en cowboy, en mode saloon, Lucky Luke et compagnie, et soudain, des vaisseaux extra-terrestres débarquent (WTF), et le titre se trouve révélé à la fin: "Cowboys and Aliens". On aurait voulu l'inventer, on n'y serait pas arrivés. Bref. Revenons aux aliens de Attack the Block.
Très franchement, ils foutent les jetons. Bon, on finit par s'habituer, mais ça rejoue un peu l'éternel problème de la race humaine face aux gros prédateurs (car ce sont des prédateurs); nous les humains, l'air de rien, on est tout mous, avec le squelette au milieu; un bon coup de griffe bien placé et on meurt. Sérieux. Alors quand on voit ces espèces d'énormes bêtes super rapides et pleines de dents, franchement, c'est pas rassurant, je vous assure. D'autant que le terrain ne se prête pas vraiment à la survie des humains; retrouvez-vous face à un alien dans un long couloir et vous pouvez dire vos dernières prières, parce que quelle que soit l'allure à laquelle vous réussirez à courir, le truc sera toujours plus rapide que vous, et soudain, couic.

Mais bon, les gamins sont quand même super bien équipés (battes de base ball, katana, cutter, feux d'artifice) et puis s'ils meurent tous au début y'avait plus de film, donc ils se débrouillent plus ou moins bien pour rester en vie. Ils redoublent d'ingéniosité à chaque fois, ils se séparent, se retrouvent (ou pas), se téléphonent s'il leur reste du forfait, vont se planquer chez les gens qu'ils connaissent dans l'immeuble, et surtout surtout, se cachent de la police parce que très franchement, ces guignols, ils ne servent pas à grand-chose. Une fois de plus, voici un film qui donne une merveilleuse image de la police (c'est international comme tendance, je me faisais la réflexion récemment pour White Christmas que vous devez voir si vous ne l'avez pas encore regardé).

Après, si je devais dire un truc négatif sur ce film, ce serait la multiplication des rôles qui servent à rien, genre l'infirmière ou l'étudiant bourge. Bon en fait l'infirmière elle sert carrément, ça fait démarrer l'histoire et elle les sauve un peu quand même à un moment, mais étant donné qu'elle leur est hostile (en même temps ils l'ont rackettée, c'est compréhensible qu'elle soit un peu rancunière) c'est vrai que je ne l'ai pas trop trop aimée, car j'étais une inconditionnelle de cette bande de gosses. Le petit étudiant perché, lui par contre ne sert vraiment à rien, mais je crois que c'est le scénariste qui le joue et que du coup ben voilà, il se retrouve dans le film. Le personnage de Nick Frost n'est pas non plus super utile, c'était pas la peine de caster Nick Frost si c'était pour lui filer que dix répliques d'un rôle pas intéressant, franchement. Mais bon. Ca fait toujours plaisir de le voir, et tant qu'il est à l'écran, il est pas en train de twitter son menu du jour. (Siwon c'est des extraits de la Bible, eh bien Nick Frost lui twitte ses menus - remarquez c'est pas pour faire ma réac mais ça m'intéresse déjà un peu plus.) En gros, j'ai eu la vague impression qu'on donnait autant d'importance aux rôles pas importants qu'à la bande des héros, alors que j'aurais préféré qu'on se concentre plus sur eux - mais après tout, ça n'est que mon avis personnel, plein de gens peuvent penser qu'au contraire, c'est mieux de diversifier.

Et en fait, c'est vrai que c'est un peu la force du film, cette diversité. C'est vrai quoi, plus je réfléchis à quelle catégorie de film il peut bien appartenir, plus je me casse les dents, parce qu'en fait c'est assez confus. Ce n'est ni un film d'horreur, ni un film gore, ni un film à suspense même si on a des petits coups de frousse de temps à autre; ce n'est pas un film de fin du monde, ni une parodie ou un film comique; ce n'est pas un film d'action, ce n'est pas un film social, ce n'est pas un film romantique (carrément pas). Donc en gros c'est un film de quoi alors ? Eh bien finalement c'est pas très compliqué: c'est un BON FILM. Voilà. Je crois que c'est pas la peine de chercher plus loin. C'est un film qui sait mêler habilement un peu tous les styles; c'est émouvant, attendrissant, terrifiant, ultra-drôle, c'est sur des gens super différents qui sont forcés de collaborer, sur des ados qui grandissent d'un coup et doivent survivre, sur une belle histoire entre une bonne bande de potes qui doivent se serrer les coudes, c'est en même temps super méga rigolo... Je vous assure, j'étais pliée de rire pendant environ 80% du film, et pourtant y'a des tragédies qui sont vraiment tragiques et aussi des moments de suspense intenable. Mais c'était tellement bien tourné que je riais aux éclats dans la salle (on était peu et les autres riaient aussi, je précise) et j'ai vraiment tout adoré du début à la fin. Enfin non, à la fin je voulais que le leader soit reconnu mondialement comme le plus fort de la planète mais ça évidemment c'était pas possible, il a quinze ans le type. Mais, voilà, s'il y a un truc à retenir de ce film c'est qu'il est vraiment complet, bien réalisé, on s'attache aux ados et on vit chaque épreuve avec eux, et pourtant on rit tout au long du film parce que c'est bien écrit, bien réalisé, bien joué. En gros, tout ce qui de ce petit OVNI un bon film.

attack the block 4

Les personnages et acteurs

Bon alors les acteurs, rien à dire; les ados sont bel et bien joués par des ados en pleine mue (c'est marrant), pour une fois on a des acteurs qui ont le bon âge... Et ils sont tous très bons. Chaque personnage a sa couleur bien particulière et ses réactions, sa personnalité, tout est très bien fait et ils sont vraiment bien interprétés. Mention spéciale pour le leader évidemment qui fera tourner les têtes des petites soeurs et des pédo-noonas (ben quoi ? quinze ans hein, pire que Taemin qui d'ailleurs maintenant a perdu toute sa choupitude, c'est nul, c'est juste un mec normal maintenant). Le leader joue vraiment bien, il est campé dans son attitude de mec un brin plus mature que les autres parce qu'il a pas été gâté par la vie, comme un gars qui semble bien plus âgé qu'il ne l'est en réalité et qui prend très au sérieux son rôle de meneur, avec un charisme quand même balèze.

La petite infirmière m'a été très antipathique, mais bon, c'est personnel, je l'ai juste trouvée pas sympa avec les ados mais comme précisé plus haut, ils l'ont quand même rackettée et je doute que dans la même situation je pardonnerais très vite. Enfin, non en fait je sais que je pardonnerais illico surtout avec des gros monstres à mes trousses, d'une parce que je suis trop gentille pour mon propre bien, ça se vérifie chaque jour, et de deux, parce que quand on a une meute de bestioles létales et enragées aux fesses, j'ai comme l'impression qu'on a d'autres préoccupations que de faire la gueule au mec d'à côté - mais bon, je peux me tromper, hein. 

On a également le personnage du caïd du quartier que j'ai trouvé assez délirant, même si, contrairement aux ados, il est nettement plus flippant et dangereux, sachant que les jeunes c'est de la petite délinquance avec un cutter et des feux d'artifice, mais celui-là il a carrément un pétard plus gros que sa tête et des hommes de main pour conduire sa grosse voiture, heu, voilà quoi, bonjour l'angoisse. En plus il m'a semblé un peu taré, hein, vous me direz mais je l'ai trouvé vaguement taré.

Sinon, il y a Nick Frost dont je ne me souviens même plus ce qu'il fait dans le film, c'est vous dire - je me souviens juste qu'il fait pousser de l'herbe au onzième étage de l'immeuble pour le caïd histoire que ça fasse un petit commerce (voilà pourquoi c'est si cher dans la perfide Albion) et je me souviens aussi qu'il se planquait pour pas avoir affaire aux aliens. Bon ça se comprend, mais il aurait pu proposer aux autres de se planquer avec lui.

Le jeune étudiant perché, lui, est perché. Il a sa musique dans les oreilles, il est dans sa galaxie, les quartiers, c'est pas son univers et d'ailleurs là-dedans il a même pas besoin d'une bande de monstres sanguinaires pour avoir peur de tout, alors quand il faut fuir les monstres sanguinaires en compagnie des délinquants, il manque de court-circuiter le pauvre chou, trop de trouille à la fois, trop de trouille !! Cela dit, même s'il est inutile, et par inutile j'entends complètement inutile, il m'a quand même bien faite marrer.

J'aimerais aussi faire quelques lignes pour les bouts de chou qui se croient plus forts que tous les caïds du monde; ils sont hauts comme trois pommes assises et n'ont encore perdu aucune dent de lait, mais ils ont bien l'accent des quartiers et sont déterminés à être de vrais durs ! Eux aussi ils veulent vendre de l'herbe, eux aussi ils veulent échapper à la police, eux aussi ils veulent buter de l'alien. La plupart du temps c'est juste angoissant de les savoir en danger alors qu'ils sont complètement sans défenses, mais sinon, bah, ils sont juste super chou ^^

attack the block 5

En conclusion

S'il y a une conclusion à tirer à la fin de cet article, c'est bien qu'il faut aller voir le film ET acheter le dvd, et apprendre à parler anglais si vous ne le faites pas encore, rien que pour pouvoir se marrer avec leurs accents et l'humour génial qu'il y a derrière chaque réplique. Sérieusement,allez-y, même si je sais bien que le cinéma de nos jours ça coûte un bras - et qu'après au gouvernement ils s'étonnent que les gens téléchargent ces blaireaux, mais moi qui ne télécharge pas de trucs licenciés, soit je meurs d'envie de voir un film et j'en vois, ben cinq par an, soit je ne vais pas au cinéma et je regarde parfois un film qui passe à la télé, mais c'est tout. Si tout le monde était aussi fauché et honnête que moi sur ce coup, les recettes de l'industrie du cinéma plongeraient de 80% par an. Mais, pour en revenir à Attack the Block, vraiment, c'est un film qui ne vous décevra pas, et puis vous pouvez y aller en potes, pour une soirée entre copines, avec vos frères et soeurs ados, vos parents (si si, à la limite), votre petit copain/copine, tout le monde ! On évitera peut-être d'emmener les enfants histoire d'éviter de les traumatiser avec les monstres, je suis prudente, mais sinon, aucune restriction, je pense que tout le monde va adorer ! Et quand vous l'aurez vu, vous viendrez me dire ici si vous crevez d'envie de vous faire offrir le dvd pour Noël ou pas.